Vacances sur le net ! - Simone Dolbec
Simone Dolbec

Étudiante en technique équestre, je suis aussi une véritable fan de la mode et des petits pots de crème. Je jongle entre écuries et bars branchés: oui ce drôle de duo…c’est moi! J’adore les week-ends à la campagne et les semaines en mouvement dans le Vieux Montréal pour les 5 à 7. Vous désirez découvrir ce drôle de mode de vie, suivez-moi dès maintenant sur mon blogue!

Vacances sur le net !

Vacances sur le net ! - Simone Dolbec

Une année, j'ai eu envie de changer de mode de vacances. Habituellement, nous partions en club de vacances selon les offres. Soit au Portugal, en Espagne, en corse, en Afrique, ou même en Thaïlande. Mais cette fois-ci, j'avais décidé de faire mes recherches différemment.

J'ai alors découvert sur internet le moyen de partir en vacances en échangeant sa maison. Le principe consiste à mettre en ligne son lieu de vie : présenter sa maison avec des photos, parler du cadre de vie, du lieu, des activités disponibles aux alentours et des monuments ou des endroits à visiter. Puis, d'expliquer nos disponibilités de départ et les endroits vers lesquels nous souhaiterions aller.

J'avais posté des disponibilités pour l'été suivant et indiqué que nos destinations souhaitées pour cette année étaient l'Australie ou la Colombie.

Une famille Française nous a contactés, et bien que nous ayons répondu positivement à leur demande, les dates de vacances ne coïncidaient pas.

Puis nous avons nous-même adressé une demande à une famille australienne composée de trois enfants, comme la nôtre. Les échanges de mails ont duré quelque temps, et au fil des conversations, nous avons réalisé que nous avions un ami en commun. L'un de mes camarades de faculté était Australien, il était venu au Québec pour apprendre le français et nous étions restés longtemps en contact après la fin de nos études. J'avais indiqué lors d'un échange de mail avoir un ami en Australie, mentionné son nom, John, et son parcours professionnel depuis son retour chez lui, et il s'est avéré que la famille avec qui nous allions échanger notre maison connaissait parfaitement John. Ils avaient travaillé ensemble sur un projet de création de cabinet de médecine esthétique : John était devenu architecte d'intérieur.

La première année où nous avons échangé notre maison, nous n'avons pas rencontré cette famille, l'échange avait été simultané, tout avait été convenu par mail, et nous étions donc croisés.

Mais depuis nous nous sommes vus plusieurs fois, il nous arrive même de partir en vacances ensemble parce qu'ils sont devenus des amis. Maintenant que nous avons découvert ce moyen fabuleux pour voyager, nous découvrons des pays qui nous étaient inaccessibles jusque-là, parce qu'entre le prix du billet d'avion, celui de la location et ensuite de la vie sur place, nous devions choisir des destinations abordables.

Depuis que nous partons ainsi en vacances, nous avons découvert l'Australie et le Japon, et nous sommes faits des amis à l'autre bout du monde. L'année prochaine, nous partirons en Chine, peut-être aurons-nous la chance de sympathiser avec des Chinois ?