Emménager dans une nouvelle ville, ce n’est pas facile ! - Simone Dolbec
Simone Dolbec

Étudiante en technique équestre, je suis aussi une véritable fan de la mode et des petits pots de crème. Je jongle entre écuries et bars branchés: oui ce drôle de duo…c’est moi! J’adore les week-ends à la campagne et les semaines en mouvement dans le Vieux Montréal pour les 5 à 7. Vous désirez découvrir ce drôle de mode de vie, suivez-moi dès maintenant sur mon blogue!

Emménager dans une nouvelle ville, ce n’est pas facile !

Emménager dans une nouvelle ville, ce n’est pas facile ! - Simone Dolbec

Je viens de découvrir cette nouvelle ville, et même si elle est plutôt petite, je me perds souvent dans ses petites rues étroites, je ne suis pas sûre que je vais réussir à m’y faire ! C’est assez embêtant parce que je dois aller travailler à pied, et je ne veux pas me perdre et arriver en retard! Je dois presque utiliser le GPS sur mon portable pour pouvoir aller faire les courses, évidemment, je blague !

Le supermarché se trouve à la sortie de la ville, au bout d’une route souvent déserte. Il n’y a pas de trottoir, ce qui est assez dangereux. En réalité, je crois que tout est fait dans cette ville pour que les voitures puissent bien circuler, si bien que les piétons n’ont pas vraiment d’espace à eux, et il est difficile de se balader en ville. Moi qui adore la marche à pied, ça me pose un vrai problème !

Mais la vieille ville est quant à elle entièrement piétonne. Elle est très ancienne et vraiment magnifique. Tout est construit avec du bois, pratiquement toutes les bâtisses ont été repeintes, et le résultat est absolument magnifique. J’adore me promener le dimanche dans le centre du village, écouter les commérages des vieilles dames, boire un café sur une terrasse de la place, prendre le soleil.

Les habitants sont tous très gentils, même si au début ils étaient un peu méfiants, parce qu’ils n’ont pas trop l’habitude des étrangers. Quand je suis allée voir le plombier pour le drainage de nos égouts, il m’a dit qu'il passerait la journée même. C’était très gentil de sa part. Et la fleuriste me donne toujours une ou deux roses quand elle me voit passer devant sa boutique. C’est parce que je suis une très bonne cliente, j’achète souvent des fleurs pour offrir quand je suis invitée à dîner quelque part.

Même les employés de la station-service sont adorables. Ce sont eux qui remplissent le réservoir de ma voiture, et je leur donne un petit pourboire, parce que la plupart d’entre eux ne sont que des étudiants, alors je sais qu’ils n’ont pas beaucoup d’argent ! Les grandes écoles se trouvent dans une ville plus loin, et donc les trajets sont assez longs et fatigants. Mon mari lui, travaille en tant que médecin dans le village même. Il a beaucoup de patients, de tous les âges, et son cabinet ne désemplit pas. Je crois que les villageois l’aiment bien.