Des conseils pour la lessive - Simone Dolbec
Simone Dolbec

Étudiante en technique équestre, je suis aussi une véritable fan de la mode et des petits pots de crème. Je jongle entre écuries et bars branchés: oui ce drôle de duo…c’est moi! J’adore les week-ends à la campagne et les semaines en mouvement dans le Vieux Montréal pour les 5 à 7. Vous désirez découvrir ce drôle de mode de vie, suivez-moi dès maintenant sur mon blogue!

Des conseils pour la lessive

Des conseils pour la lessive - Simone Dolbec

J’avais une montagne de linge sale à laver en fin de semaine, et peu de temps pour le faire. Toutes les sortes possibles de taches, maculaient les vêtements de mes enfants et de mon mari. Le plus jeune de mes enfants, avait souvent des taches d’aliments sur ses tee-shirts, pulls et autres hauts. À trois ans, il utilisait correctement ses ustensiles, mais quelques ratés, tout à fait excusables au vu de son jeune âge, s’étalaient sur les tissus en coton, ou en synthétique de ses vêtements. Pour le chocolat, je le passais sous l’eau froide et je frottais légèrement. Il m’avait déjà appliqué ses doigts pleins de sucre et de crème sur une robe en soie que je portais pour l’occasion, c’était Noël. J’avais voulu appliquer la même astuce à ma robe, que celle que j’utilisais sur les vêtements en coton de mon fils. Ce fut une catastrophe, car le tissu se gondola, puis s’étira en séchant.

Une de mes amies, qui occupe un emploi infirmiere, m’a donné aussi un truc pour me débarrasser des taches d’œufs. J’avais déjà dû jeter un chemisier, qui avait été taché par un jaune d’œuf en faisant un gâteau. Des projections du mélange d’œufs crus et de sucre que je battais, ont recouvert le chemisier que je venais tout juste de m’acheter. J’essayais de les enlever tout de suite, en mettant le vêtement au lave-linge. Mais, malgré la température basse à laquelle j’avais programmé ma machine à laver, les taches sont restées, elles se sont même plus incrustées. Je ne souhaitais pas recommencer la même erreur, d’autant plus que mon tablier ne couvre qu’une partie de mes vêtements. Je pourrais de nouveau, à la prochaine confection de gâteau, me retrouver à jeter un de mes petits hauts préférés.

Elle m’expliqua que je devais tout d’abord connaître la composition du tissu. Si c’était du coton, je devais absorber la tache avec un mouchoir ; si une croûte sèche s’était déjà formée, la gratter doucement avec une cuillère était indispensable ; ensuite, avec un linge imprégné de vinaigre blanc, l’enlèvement du reste de la tache serait facile. C’est seulement après toutes ces étapes que je pouvais mettre au lave-linge le vêtement taché. Avec ses conseils, je réussis à sauver plusieurs vêtements que j’adore, tout en continuant à faire de la pâtisserie. Mon mari et mes enfants sont très heureux de retrouver, eux aussi, des vêtements impeccables, sans que j’utilise des produits nocifs pour l’environnement.