De belles retrouvailles - Simone Dolbec
Simone Dolbec

Étudiante en technique équestre, je suis aussi une véritable fan de la mode et des petits pots de crème. Je jongle entre écuries et bars branchés: oui ce drôle de duo…c’est moi! J’adore les week-ends à la campagne et les semaines en mouvement dans le Vieux Montréal pour les 5 à 7. Vous désirez découvrir ce drôle de mode de vie, suivez-moi dès maintenant sur mon blogue!

De belles retrouvailles

De belles retrouvailles - Simone Dolbec

Comme tout le monde s’était éloigné du village depuis la sortie de l’école, nous les amis d’antan, ne se sont plus revus de vu. Donc, comme à l’époque, mon mari et moi côtoyons les mêmes groupes d’amis, on s’était lancé à leur recherche sur les réseaux sociaux en ligne, afin de nous retrouver et de faire un programme ensemble. Après un mois de démarche et de recherche, on a pu contacter huit de nos anciens amis. Il s’agissait de Pierre, de Julie, de Franck et Maud, sa femme, et également ma meilleure amie dans le temps, de Patricia, de Léonard, d’Hubert et de Carole. Dans leurs photos de profil, tous étaient déjà mariés et avaient fondé leur petite famille. Ils avaient tous l’air très heureux, et stable. Donc, Gérard, mon mari et moi, n’avions pas hésité à faire part de notre envie. Ainsi, après de longues discussions dans un message groupé, c’était décidé ! Tout le monde se libérerait pour un weekend et on se retrouverait aux villages d’ici un mois. Heureusement que chacun d’entre nous avait encore de la famille là-bas pour nous faciliter l’hébergement. Car malgré que ce programme soit initié pour nous retrouver, ce sera également une occasion pour effectuer une visite familiale. Celle qu’on n’avait pas vue depuis plus d’une vingtaine d’années. Donc, le moment venu, on s’était donné rendez-vous dans un petit air de repos, à l’entrée du village. Il y avait, en ce moment, un petit restaurant pour les routards et des petits chalets idéals pour prendre des petites collations. Étant les premiers arrivés sur les lieux, on a pris un petit chalet ou les autres pourraient nous voir. 15 minutes après notre arrivée, c’était Franck, Maud et leurs 2 enfants, qui venaient d’arriver. Maud m’a tout de suite aperçu et nous a rejoints. Elle n’avait pas changé d’un poil malgré une petite tache brune sur la peau, sans doute causée par son exposition au soleil. Ils habitent en bord de mer dans le sud. Quelque temps après, les autres sont arrivés un à un et nous ont rejoints. Les hommes avaient surtout pris un peu de poids et du ventre tandis que les femmes, je les trouvais un peu flétrie avec l’âge. Mais tout le monde était radieux, malgré la fatigue du voyage. Après quelques rires et quelques verres dans le chalet du petit restaurant, on a donc pris la route du village ensemble en faisant la caravane. On est passé à notre vieille école pour dire bonjour au même directeur que dans le temps. Il a beaucoup vieilli le père curé directeur, mais il se souvenait bien de nous et nous a rappelé nos bêtises d’antan. Après les rires et les souvenirs, j’ai bien vu que c’était une belle initiative que ces retrouvailles. Tout le monde semblait content et ravi de retrouver notre vieux village.